“Je vais jouer ma carte”

“Je vais jouer ma carte”

Auteur d’une bonne première avec les Bleus, Youssouf Fofana, the environment of Monaco, entend tout faire pour revenir au plus vite en équipe de France. Dès la Coupe du monde?

«Comment vous-êtes vous senti pour your première en sélection?
Bien. Comme je l’ai dit dans le couloir, je me sentais un peu à domicile, car je n’habite pas très loin. Du coup, ça faisait du bien de rentrer dans la région parisienne, dans un beau stade. J’ai été à aise aussi dans le sens où mes partenaires ont su m’aider dans mon positionnement, avec le ballon. Ça ne pouvait que bien se passer.

Youssouf Fofana, en parlant de sa famille

“Je suis fier qu’ils soient fiers de moi”

Comment jugez-vous votre première?
Globalement asz bien. Après, je pense que dans la zone de vérité, il ya deux ou trois ballons où je peux être beaucoup plus juste et on aurait peut-être mérité de mettre un but de par ces pass-la. Après, je suis un peu exigeant envers moi-même, donc je ne vous dirai jamais que j’ai fait un bon match (bitter).

À la mi-temps, à 0-0, y avait-il un peu de crainte dans le vestiaire?
Entre joueurs, on ne se parle pas, on sait qu’on est bien dans le match, qu’ils n’ont pas de situations. On sait que si on continue à pousser comme ça, en mettant beaucoup plus d’intensité, ça va rentrer. The coach is positive in his advice, in his words. Il nous a remobilisés, entre guillemets, il a mis un peu plus de boost et ça s’est vu tout de suite en seconde période.

lire aussi

Les notes de France-Autriche: Varane, Mbappé, Giroud, les cadres au rendez-vous

Quelles étaient les consignes pour vous dans ce système?
Il n’y avait pas vraiment de conseil, le coach nous a dit qu’on avait déjà évolué ensemble (avec Tchouameni) et qu’il attendait ce double pivot, a milieu qui monte et the autre qui reste en équilibre. On a fait pas mal de fois, Aurélien et moi, du coup c’était naturel et il l’A vite compris.

Le fait de jouer à côté de Tchouaméni et devant Badiashile, avec lesquels vous avez joué ou jouez à Monaco, est-ce que cela vous a aidé à ne pas douter?
Oui, c’est sûr, ça m’a aidé un peu plus. Après, dans ce genre d’événements, on n’aura pas toujours nos copains à côté, the faudra faire la part des Chooses.

Comment on voyez-vous cette perspective de la Coupe du monde?
Je vois déjà cella de dimanche (bitter). The faudra aller gagner à Copenhague et on verra pour la suite.

Le fait de gagner devant your famille et vos amis, était-ce la première rêvée pour vous?
Rêvée oui, enfin que ce soit devant ma famille ou pas, the fallait gagner ce match-la. Après, devant ma famille, c’est de la fierté, je leur montre ce que je sais faire sur le terrain car ils n’ont pas toujours l’occasion de me voir en tribunes car ça fait un peu loin. Je suis fier qu’ils soient fiers de moi.

lire aussi

Kylian Mbappé, après la victoire des Bleus contre l’Autriche: “Ce qu’on me demande ici est différent”

Par rapport à la Coupe du monde, ce n’est pas stupide d’y penser, il ya peut-être une carte à jouer?
Ce n’est pas stupide du tout, je sais ce que vous voulez que je dise. Je vais jouer ma carte mais pour être appélé à la prochaine trêve. Si c’est une Coupe du monde, c’est une Coupe du monde, si ce sont des friendly or qualifying matches, ce seront des amicaux ou des qualifying matches, mais je vais jouer ma carte pour saggier de revenir en équipe de France.

Didier Deschamps vous at-il touché a petit mot sur votre performance?
Pas forcement sur ma performance, mais sur le fait que j’ai fait 90 minutes pour ma première sélection. Que ce soient le coach ou les joueurs qui ont un peu plus de sélection, tout le monde m’a félicité. “

Leave a Reply

Your email address will not be published.